Sortir du déni

Pour plusieurs raisons, je n’ai jamais pu qualifier les gestes dont j’ai été victime de “viol” ou même seulement d’”agressions sexuelles”, préférant à ces deux termes l’expression “abus sexuels”. Aujourd’hui, avec l’écriture de mon livre Grandir, avec l’article-interview de Martine